Revue de presse

Depuis nos débuts, nous avons recensé près de 70 articles concernant Le Chœur Voyageur, parus dans la presse écrite, les émissions radiophoniques, les émissions télévisuelles ou vidéos sur internet.

Vous pouvez visualiser les derniers en date, et n’hésitez pas à nous faire parvenir les articles qui n’apparaîtraient pas ici par simple mail à l’adresse [email protected].

Eufonia : du choeur à l’ouvrage en Aquitaine

Rue89 Bordeaux, Simon Barthélémy,

Bordeaux et la région Aquitaine accueillent le premier festival international de chant choral du 19 au 27 juin. Fort de la popularité du chant, Eufonia nourrit de grandes ambitions, malgré un contexte difficile pour les évènements culturels.

Les choristes bordelais du Choeur Voyageur (DR)

Les choristes bordelais du Choeur Voyageur (DR)

Euphonia, c’est le nom de la ville musicale rêvée par Berlioz, où les habitants sont tous chanteurs ou instrumentistes.  Le nom a inspiré les organisateurs de ce premier festival international de chant choral, qui se déroulera du 19 au 27 juin 2015, avec 7 soirées à l’auditorium de Bordeaux et des concerts dans 11 autres villes de la région.

Parmi les 30 ensembles et les 1000 choristes au programme, le rendez-vous propose quelques têtes d’affiche, dans tous les styles : les talentueux britanniques de VOCES8, à l’aise aussi bien avec Monteverdi que Gershwin ou Oasis, et leur interprétation souvent décalée, assureront le concert d’ouverture à Bordeaux, puis à Anglet et Pau. Les Têtes de chien et leur répertoire du folklore régional français, se produiront à plusieurs reprises.

Parmi les autres grands noms du chant choral attendus : le baryton Laurent Alvaro, le trio de polyphonies corse Madamicella ou le ténor Stanislas de Barbeyrac. Avec bien sûr des ensembles instrumentaux comme l’Orchestre national de Bordeaux Aquitaine ou l’Orchestre régional Bayonne-Côte Basque, qui jouera Carmina Burana lors de la dernière soirée.

Chanter sur le Miroir d’eau

Outre les concerts payants (entre 6 et 35 euros, plus des Pass permettant d’assister à plusieurs spectacles), Eufonia proposera des évènements gratuits – les Midis vocaux, représentation dans les places du centre-ville de Bordeaux, et des stages d’initiation au beatbox, animé par le Floiracais Beasty, ou aux musiques sud-américaines, dispensé par Nestor Zadoff, le directeur artistique argentin du festival.

Celui-ci dirigera d’ailleurs une initiative originale, un « concert scratch » auquel peuvent participer tous les choristes amateurs qui le souhaitent (pourvu qu’ils se soient déjà produits en public). Le « Requiem » de Fauré ne sera répété qu’une fois, le dimanche 21, puis joué le 25 à l’Auditorium.

« Nous avons voulu envahir pacifiquement la ville, signale Bernard Causse, président de l’association organisatrice. Les gens pourront se préparer au chant le matin sur le Miroir d’eau, entendre une chorale sur une place de Bordeaux à midi. C’est important que tous les publics puissent bénéficier de ce festival, et c’est pourquoi nous aurons par exemple un concert à l’Ehpad Bois du Loret à Cenon (les Têtes de chien) et un autre à la maison de retraite de Vertheuil (le choeur chinois du Hubeï) ».

Des recettes liées à la billetterie

D’un budget de 200000 euros, le festival est subventionné par les collectivités locales (mairie de Bordeaux, région Aquitaine, département de la Gironde) à hauteur de 11%. L’essentiel des recettes doit provenir de la billetterie.

« C’est une manifestation importante pour la Ville, qui répond aux objectifs que nous nous sommes fixés de donner de la place aux pratiques amateurs, et de faire sortir la culture de ses lieux traditionnels, souligne Fabien Robert, adjoint à la culture de la mairie de Bordeaux. Et Eufonia semble allier l’excellence vocale et internationale, et la forte popularité dont bénéficie le chant choral ».

Si le festival fonctionne bien, sa deuxième édition pourrait accueillir un concours international. Et pourquoi pas héberger dans 10 ans le symposium mondial de musique chorale. Mais ce ne sera pas simple, glisse Bernard Causse :

« La période n’est pas favorable aux évènements culturel en France. Pour des raisons financières, le festival de chant choral de Saint-Lô s’est arrêté l’an dernier, et celui de Strasbourg a été annulé. Nous prenons un risque. »

Eufonia devra être capable de garnir copieusement l’auditorium pendant une semaine pour ne pas déchanter à son tour.

Source : Rue89 Bordeauxrue89bordeaux.com


Bordeaux : Concert de soutien pour Solidarités Nouvelles face au Chômage

Aquitaine Online, Valérie Durbec,

Le Chœur Voyageur, ensemble vocal bordelais dirigé par Alexis Duffaure, se produira le mardi 14 avril prochain dans un concert de soutien à l’association Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC). Ce concert, organisé par le groupe SNC de Bordeaux, fait partie des événements prévus dans le cadre des 30 ans de l’association.

« Le chômage n’est pas une fatalité, chacun peut agir à son échelle, sur son territoire. Grâce à une méthode d’accompagnement qui a fait ses preuves, il suffit de quelques heures par mois pour remettre une personne sur le chemin de l’emploi » précise Gilles de Labarre Président de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

Cdt Choeur Voyageur

Le Chœur Voyageur a vu le jour en 2004 à l’initiative des étudiants de musicologie de l’université de Bordeaux III et sillonne les routes du Sud-Ouest où il se produit deux fois par mois. Le Chœur Voyageur organise aussi une tournée internationale annuelle qui l’a mené dans plusieurs pays d’Europe, en Afrique et en Amérique Latine. Solidarités Nouvelles face au ChômagePrimés plusieurs fois au Florilège Vocal de Tours de 2009, les choristes qui composent le Chœur Voyageur proposent un répertoire éclectique allant du Requiem de Mozart à La pêche aux moules, et accompagnent leur concert d’une mise en scène divertissante et humoristique. L’originalité des performances participe au succès de ce groupe bordelais dont la renommée dépasse maintenant les frontières.

Selon le chef de chœur, Alexis Duffaure : « Un concert est un moment de partage et une fête. Le choix du Chœur Voyageur s’est imposé pour porter la voix de notre association car nous souhaitons faire passer une image positive de notre mission aux côtés des chercheurs d’emploi. La troupe est représentative d’une partie non négligeable des personnes touchées par le chômage aujourd’hui, les jeunes diplômés. Le soutien du Chœur Voyageur est important pour nous car nous souhaitons interpeler un public plus jeune pour participer aux actions de Solidarités Nouvelles face au Chômage » témoignent les bénévoles de SNC Bordeaux Le concert du Chœur Voyageur aura lieu à la Basilique Saint-Seurin de Bordeaux le 14 avril prochain à 20h30. Si vous désirez y assister, vous pouvez nous le faire savoir par retour de mail ou par téléphone. L’entrée est libre. C’est l’occasion pour vous de rencontrer un membre de l’association SNC. »

Concert Solidarités Nouvelles face au Chômage

Solidarités Nouvelles face au Chômage a été créée en 1985 pour participer, avec l’Etat et la société civile, à lutter contre ce fléau de plus en plus prégnant et modifier l’image du demandeur d’emploi. Elle agit autour de 3 axes :
→ L’accompagnement des demandeurs d’emploi dans la définition de leur projet professionnel et de leurs recherches
→ La création d’emplois solidaires
→ La défense des intérêts des demandeurs d’emplois auprès des institutions publiques
Aujourd’hui, l’association coordonne 1800 bénévoles répartis dans des groupes de solidarité régionaux partout en France. Plus de 62% des 30 000 bénéficiaires ont trouvé une issue positive à leur démarche.

Source : Aquitaine Onlinewww.aquitaineonline.com


Concert au Temple du Hâ – Vendredi 13 Mars 2015

RCF

Voici l’annonce pour notre concert de Vendredi au Temple du Hâ.
Vous entendrez l’annonce du concert ainsi que la présentation de l’Association Saint-Jean à partir de 5 minutes 52, dans l’émission présentée par Emmanuel Labails sur RCF Bordeaux.

Source : RCFrcf.fr


Bordeaux : un concert pour la Maison des familles

Sud-Ouest,

Bordeaux : un concert pour la Maison des familles
Le Choeur donne souvent des concerts au profit d’actions humanitaires ou de simple solidarité.

PHOTO LE CHOEUR VOYAGEUR

Le Choeur voyageur donne un concert vendredi soir au temple du Hâ au profit  de l’hébergement des familles de malades

Le concert sera donné au temple du Hâ à Bordeaux, ce vendredi à 20h30, pour soutenir le travail des bénévoles et l’accueil de la Maison des familles Saint-Jean.

La maison Saint-Jean, gérée par l’ordre caritatif protestant du même nom, accueille depuis 2012 les familles de malades du CHU de Bordeaux et de l’Institut Bergonié dans l’enceinte de l’hôpital Pellegrin. 33 lits, 16 chambres, près de 6000 nuitées par an, le site propose des espaces privatifs, un accueil de jour, une cuisine en gestion libre…

La Maison des familles a signé un partenariat avec le comité Gironde de La Ligue contre le Cancer et dispose d’un bureau d’information permanent. Elle forme aussi des bénévoles.

Le Choeur voyageur, chorale d’étudiants bordelais est dirigé depuis 2004 par Alexis Duffaure. La formation se produit un peu partout en Aquitaine et Midi-Pyrénées, volontiers partante pour des actions caritatives, et fait une tournée à l’étranger chaque année.. Son répertoire atypique associe classique et populaire, sacré, profane ou ethnique, mais aussi humour, mise en scène et talent. Plusieurs prix ont couronné la trajectoire de cet ensemble très « pêchu » dont le Florilège vocal de Tours et, pour, Alexis Duffaure, le prix international de direction de chœur.

Vendredi 13 mars à 20 h au temps du Hâ. Participation libre.

Source : Sud-Ouestwww.sudouest.fr


Le Chœur voyageur fait le plein

Sud-Ouest, Monique Cézac,

Le Chœur voyageur fait le plein
Le Chœur voyageur sous la direction d’Alexis Duffaure, dimanche.

PHOTO MONIQUE CÉZAC

Dimanche, le Chœur voyageur a donné un concert à l’église Notre-Dame de l’Assomption, sous la direction d’Alexis Duffaure. Le Chœur voyageur est né en 2004, à l’initiative des étudiants en musicologie de l’université de Bordeaux III et s’est élargi par la suite à des musiciens d’horizons divers. Ils ont donné un concert de qualité avec un répertoire éclectique, devant un public conquis. Un public qui, même s’il s’agissait de leur quatrième représentation dans le secteur, ne se lasse jamais de les écouter et est toujours ravi de les retrouver.

Source : Sud-Ouestwww.sudouest.fr


Un voyage en chœur

Sud-Ouest, Ghislaine Castillon,

Un voyage en chœur
Le Chœur voyageur, ensemble vocal bordelais, se produira sous la direction d’Alexis Duffaure, ce samedi, en l’église Saint-Nicolas. © Photo

Photo DR

 

Une soirée vocale, éclectique tant par la diversité des chœurs que par les répertoires musicaux, se tiendra ce samedi 15 novembre en l’église Saint-Nicolas, à 20 h 15 précises. L’invité d’honneur, Le Chœur voyageur, un ensemble bordelais composé de 30 jeunes qui fête, cette année, ses dix ans.

Créé en 2004, à l’initiative d’étudiants de musicologie de l’université de Bordeaux III, il est dirigé par un jeune chef charismatique, Alexis Duffaure, ouvert à tous les genres musicaux. Ce chœur a d’ailleurs été récompensé en 2009, lors du concours national du Florilège vocal de Tours, avec deux premiers prix et le prix inter-catégories aux Rencontres nationales. La quatrième récompense ayant été attribuée à Alexis Duffaure avec le Prix international de direction de chœur.

Soucieux de faire partager sa passion, le Chœur voyageur sillonne les routes du grand Sud-Ouest, au rythme de deux concerts par mois. Accueillir ces jeunes choristes est une première pour Guéthary. En effet, cette formation privilégie un répertoire varié et exigeant, où se mêlent convivialité et humour. C’est donc un spectacle vivant qu’il offrira au public.

Deux chœurs locaux

Au programme de cette soirée, deux chœurs locaux se produiront en première partie. Bihotzez, le chœur d’hommes de Guéthary, interprétera trois chants basques et le chœur mixte du conservatoire de Bayonne, trois pièces sur des poèmes de Federico Garcia Lorca, sous la direction de Laetitia Casabianca.

Place ensuite au Chœur voyageur qui offrira un répertoire avec des pièces vocales de toutes époques, tous pays, tous styles. Cet ensemble chante sans partition. Il séduira son auditoire par sa qualité vocale et sa vitalité, mais aussi par sa scénographie et sa gestuelle.

Ghislaine Castillon

Samedi 15 novembre 2014, église Saint-Nicolas à 20 h 15. Entrée gratuite avec une participation libre pour les frais d’organisation.

Source : Sud-Ouestwww.sudouest.fr


Étape musicale en bastide

Sud-Ouest, J.-C. F,

Étape musicale en bastide

Le dimanche 5 octobre à 15 h 30, le groupe vocal « Le Chœur Voyageur » se produira en l’église de Sainte-Foy-la-Grande.

Ce groupe fondé par des étudiants en musicologie de Bordeaux fête ses 10 ans et présentera à cette occasion, ses plus grands succès, avec le dynamisme, l’originalité et l’exigence musicale qui ont fait sa réputation au-delà du Sud-Ouest.

Il est invité par l’Acat (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) et le CCFD-Terre Solidaire (Comité catholique contre la faim et pour le développement) du Pays foyen, deux associations engagées dans la lutte pour les droits fondamentaux de tout être humain et qui fêtent, respectivement 40 ans d’existence et 40 ans de présence dans le Pays foyen. L’entrée est gratuite avec une libre participation pour soutenir les actions des deux associations.

À l’entracte, une collation permettra d’échanger avec les choristes et les organisateurs.

Source : Sud-Ouestwww.sudouest.fr


Le Chœur Voyageur ou le chant du monde

http://nma32.com/chroniques/2014-2/cathedrale-st-gervais-et-st-protais-de-lectoure-dimanche-3-aout/, Alain Huc de Vaubert

Ce magnifique ensemble bordelais démontre avec maestria, s’il en était besoin que le bonheur de chanter est hautement contagieux.

Chant inuit

Ce fut une découverte et même une véritable révélation lorsque le Chœur Voyageur s’était produit l’an dernier à Condom. Le succès fut tel, qu’il était naturel de l’inviter à nouveau cette année et le message de son originalité et son excellence est passé à tel point qu’initialement programmé à l’église du Saint-Esprit à Lectoure, le concert fut transféré à la cathédrale, qui affichait complet. Sa venue à Lectoure est d’autant plus naturelle, que l’ancienne forteresse des comtes d’Armagnac connaît une belle tradition chorale depuis une quarantaine d’années.

Dirigé par le pétillant Alexis Duffaure, Maître de chapelle à la cathédrale Saint-André de Bordeaux, qui dirige également les deux chœurs d’enfants de la maîtrise de Bordeaux, cet ensemble constitué d’une quarantaine d’étudiants en musicologie et au conservatoire, renouvelle quelque peu l’image que l’on peut se faire du chant choral. Pour Alexis Duffaure, un concert est un moment de partage et une fête et à entendre sa joyeuse  bande, les plus taciturnes ne peuvent que souscrire à une conception semblable. Aux antipodes du statisme d’antan, ils chantent par cœur en de multiples langues afin de mieux bouger sur scène. Car si l’on ne parle pas tout à fait de mise en scène, leur concert est largement scénographié selon une belle occupation de l’espace. Dès leur entrée déambulatoire sur une marche nuptiale norvégienne, ils se dispersent en plusieurs chœurs dans la cathédrale, jouant de l’architecture pour créer d’envoûtants effets de spatialisation, qui enveloppent le public dans une harmonie totale.

Renouveau de la musique sacrée

La première partie du concert fait la part belle à la musique sacrée, puisée dans le répertoire traditionnel ou contemporain, dont les compositeurs qui choisissent le mode tonal, s’inspirent toujours des anciens, qu’il s’agisse de la mélodie grégorienne ou du modèle palestrinien de la Renaissance. Néo classiques ou nettement plus audacieux dans les harmonies, ils traduisent un regain d’intérêt pour la musique sacrée, tel que l’on n’en avait pas entendu depuis les années trente du siècle passé.

Pour autant, le chœur nous offre des pièces méconnues comme ce superbe Ave Verum Corpus de Saint-Saëns, un poignant Ave Maria de Bruckner ou une mélancolique prière traditionnelle irlandaise, sans oublier un motet monumental de l’américain Whitacre Lux Arumque, accompagné d’une superbe mise en lumière réalisée par les techniciens du festival. Et que dire de cette variation rythmique obstinée sur le Dies Irae du Requiem grégorien ? Ce thème qui traverse toute l’histoire de la musique n’a rien d’éculé et il inspire encore les compositeurs d’aujourd’hui. On apprécie encore un chant de Noël et un bel Alleluia fugué de l’américain Manuel Ralph. Selon une énergie contagieuse, ils renouvellent le  célèbre gospel The Battle of Jericho.

Parodie classique

La bonne mondialisation musicale

Le chœur porte parfaitement son nom en visitant des musiques de pays et surtout de langues exotiques à nos oreilles. Pour Alexis Duffaure, la mondialisation ne consiste pas en une uniformisation généralilsée des rythmes et des sonorités, mais au contraire en la diffusion des particularités de chaque peuple et chaque civilisation.

C’est ainsi qu’un chant inuit composé par Pierre Manchot, un ancien choriste de l’ensemble, met en œuvre des basses dont la profondeur évoque le chant diphonique des chamanes des steppes glacées. Un trio féminin lapon très expressif nous tire quelques larmes et un chant traditionnel lituanien, spatialisé lui aussi, utilise les basses en faux bourdon comme on en entend dans toute la musique sacrée médiévale. Le public plébiscite ce fameux chant de mariage zoulou « Hamba Lulu », scandé sur une rythmique extraordinaire, qui constitue un morceau de bravoure de leur répertoire.

Et l’humour en prime

Fantaisie et humour figurent au programme avec quelques surprises qui ne manquent pas de ravir le public. Une irrésistible Fugue marinière nous met en joie par le traitement facétieux et hautement musical de la chanson populaire À la pêche aux moules. Cela rappelle aux quinquagénaires et plus, les dimanches midi de la bande de Jacques Martin, qui au milieu des années 70 était parvenu à faire chanter cette innocente comptine à la France entière… d’autant plus que très élaborée, la version d’Alexis Duffaure est musicalement bien supérieure. Le pot pourri de parodie symphonique et lyrique est également un morceau de choix où le chœur part gentiment en vrille dans un vaste melting pot symphonique où l’on s’amuse à reconnaître les thèmes.

Le chœur ne saurait nous quitter sans avoir interprété l’un de ses « tubes », brefs, mais si caractéristique, ce chant traditionnel slovaque Prsi prsi (Il pleut) où la pluie est parfaitement rendue par toutes sortes d’artifices vocaux, corporels et rythmiques, jusqu’à d’étonnants coups de tonnerre martelés aux pieds.

Conquis et surpris depuis la première note, le public ne se fait pas prier pour faire un triomphe à cet ensemble si jubilatoire et communicatif, qui enterre définitivement l’idée surannée de la chorale, telle que certains peuvent encore l’imaginer  à tort.

Il est vrai que le public recherche aujourd’hui de plus en plus à passer un bon moment avec des musiciens communicatifs. Contrairement à la recherche exclusive de « tubes » ressacés à l’infini, il a soif de nouveautés et de découvertes. À commencer par Les Nuits Musicales, qui s’y attèlent avec la même passion depuis 46 ans, de nombreux festivals mettent au point des formules innovantes pour faire découvrir la musique par un biais différent. Et cette mission exaltante n’est jamais achevée !

Alain Huc de Vaubert

Source : http://nma32.com/chroniques/2014-2/cathedrale-st-gervais-et-st-protais-de-lectoure-dimanche-3-aout/nma32.com


Une soirée chorale hors-norme

La Dépêche du Midi,

Le Chœur Voyageur a surpris et enchanté le public très nombreux venu découvrir cette chorale charismatique./. Photo DDM Ysabel.
Le Chœur Voyageur a surpris et enchanté le public très nombreux venu découvrir cette chorale charismatique./. Photo DDM Ysabel.

Pour le concert du dimanche 3 août, les Nuits Musicales en Armagnac avaient invité Le Chœur Voyageur. Avec leur chef de chœur, Alexis Duffaure, le groupe a de l’énergie, des voix superbes et une façon inhabituelle de traiter le chant choral dans un véritable plaisir de chanter et de partager. Comme les choristes connaissent tous leurs chants par cœur cela leur donne une autonomie de mouvement et une plus grande proximité avec le public. Petit à petit après la partie classique magistrale, ils sont allés vers des répertoires profanes, et les chanteurs devenaient de plus en plus «libres». En se plaçant tout autour des spectateurs, dans les travées latérales, ils enveloppaient littéralement chacun dans leurs chants et c’est une sensation très étonnante de plénitude qui nous envahit. Ils ont même terminé dans la farce en chantant «La pêche aux moules» de façon tragicomique, les hommes relevant leurs bas de pantalons. Ils sont la rigueur même dans l’exécution et d’une grande générosité avec le public, et ils ont été contraints à deux bis suite à l’enthousiasme qu’ils ont soulevé dans la foule.

Source : La Dépêche du Midiwww.ladepeche.fr


Nuits Musicales : invitation au voyage musical

La Dépêche du Midi,

Le Chœur Voyageur sera en concert dimanche soir.
Le Chœur Voyageur sera en concert dimanche soir.

 

Ils ont fait sensation l’année dernière à Condom lors des Nuits Musicales en Armagnac. Conquis par leur prestation, le directeur artistique Jean-François Gardeil leur a demandé de revenir cette année pour leur 10e anniversaire et c’est Lectoure qui profitera de leur prestation. Le Chœur Voyageur fera une halte à la cathédrale de Lectoure, dimanche 3 août, à 21 heures. Sous la direction du très charismatique Alexis Duffaure, ce chœur se compose d’une trentaine de chanteurs (maximum 30 ans), étudiants au conservatoire ou en musicologie pour la plupart. Leur singularité est de chanter par cœur afin d’être libres sur scène, occuper l’espace qui leur est dévolu avec une gestuelle et une mise en scène qui privilégient un rapport différent aux spectateurs. Cela au service d’une qualité vocale exceptionnelle, non dénuée d’humour et doublée d’un vrai bonheur de chanter communicatif. Un véritable modèle qui devrait inspirer les chanteurs et les chefs de chœur. C’est aussi leur façon de rapprocher les cultures lointaines du monde entier à travers les traditions religieuses, les chants zoulous, hébraïques ou encore esquimaux, en passant par Elton John… en un répertoire très éclectique et, pourtant, tout se tient. Ils se produisent en France et à l’étranger et collectionnent les premiers prix dans les concours (Concours national, Florilège Vocal de Tours…).

Tarifs : 20 et 10 €. Réservations au 05.62.68.76.98, de 15 heures à 18 heures, sauf le dimanche, à l’office de tourisme de Lectoure, sur www.nma32.ccom ou sur http ://lechoeurvoyageur.fr.

Source : La Dépêche du Midiwww.ladepeche.fr


Clairac (47) : ils ont trouvé leurs voix

Sud-Ouest, Antoine Laroche,

Clairac (47) : ils ont trouvé leurs voix
Les Bordelais du groupe Le Chœur voyageur, qui jouera mardi à Tonneins, fêtent cette année leurs 10 ans d’existence.

PHOTO ARCHIVES « SO »

Une année de plus, le festival n’organise pas de stage, mais promet de belles rencontres, dès demain

Elle existe depuis 1973, et depuis 2012, l’association Chant et Musique à Clairac doit s’adapter pour programmer la Semaine musicale.

Cette manifestation, traditionnellement organisée sous forme de stages de chœur et d’orchestre, rassemble 200 amateurs et professionnels pendant 12 jours, pour un festival de musique classique.

1 Pas de stage, mais de belles vocalises

Et dès demain, la 42e édition de ce rendez-vous ouvre ses portes dans une configuration un peu restreinte, pour la troisième année consécutive. En mars 2012, le lycée professionnel – dans lequel étaient logés les 200 musiciens et choristes – est en travaux. Faute d’un autre local, l’association n’avait donc plus le moyen de les héberger et d’organiser les répétitions. Exceptionnellement, cette année encore, le stage n’aura donc pas lieu. Mais il en faut plus pour décourager l’association, qui, loin de faire grise mine, annonce une édition haute en vocalises. « On s’est dit : ou bien on fait une pause de deux ans ou on fait appel à des chœurs », résume Christelle Van de Hel, la présidente.

2 Gainsbourg repris par des Lyonnais

Samedi, un trio vocal de la région lyonnaise s’apprête à faire vibrer Lacépède avec des reprises de chansons françaises.

Avec leur répertoire allant de Gainsbourg et Lapointe à des groupes plus contemporains comme Les Wriggles, Les Bidules ouvrent cette Semaine musicale par un spectacle intimiste et éclectique.

3 Sur la voie de Monteverdi et Bach

Les deux autres concerts seront assurés par des groupes bordelais. Mardi, Le Chœur voyageur emmènera Tonneins dans une ballade, et vendredi, Vocal Arpège et ses solistes partent de l’église de Clairac pour proposer aux spectateurs un voyage, par la voix, dans un autre univers classique, celui de Bach.

4 Un concert de rue improvisé

« Habituellement, on est vraiment dans le village, et les concerts sont donnés en fonction de ce que les stagiaires ont répété. Cette année, on a souhaité relancer le concert de rue, annulé l’an dernier », explique Christelle Van de Hel, qui hérite de l’organisation du festival que ses parents avaient créé. Tous les styles seront au rendez-vous de ce spectacle gratuit, dimanche, grâce à des groupes locaux qui ont accepté de venir pour remplacer les stagiaires. C’est sûrement à ce moment-là qu’on ressentira le plus l’ambiance festive de cette 42e Semaine musicale, avant la prochaine édition, qui mettra fin à ces trois années de parenthèse.

Infos sur le site Internet : semainemusicaledeclairac.com ou par téléphone au 06 81 51 86 64.

Source : Sud-Ouestwww.sudouest.fr


Le Chœur Voyageur au cœur de nos voyages !

JCMBDX, Jean-Claude Meymerit,

J’ai honte ! Voilà dix ans que le Chœur Voyageur existe à Bordeaux et c’est la première fois que j’assiste à un de leur concert. Ce soir leur prestation est donnée dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville de Bordeaux dans le cadre des concerts gratuits de l’été (je vous arrête tout de suite : ce n’est pas parce que c’était gratuit que j’y suis allé !…)

Une cour remplie de bordelais et de vacanciers aux tenues vestimentaires très estivales. Ces couleurs d’été, nous les retrouvons dans la tenue de scène multicolore de nos choristes.

Sauf erreur de ma part, le chœur se compose habituellement d’un noyau d’une quarantaine de chanteurs, pour la plupart en activité professionnelle musicale et lyrique. Lors de certains concerts, ils leur arrivent d’accueillir des chanteurs  stagiaires doublant ainsi leur effectif. C’est ainsi que ce soir, notre noyau n’étant que d’une vingtaine, se retrouve, en l’espace d’un éclair lors d’un morceau musical, augmenté d’une soixantaine de personnes supplémentaires. Effet assez saisissant. Dès le premier morceau notre choeur nous projette aux quatre coins du monde dans des langues les plus variées. Son originalité – qui en fait, je suppose son immense succès – est l’intelligence dans laquelle tout y est abordé : la musicalité, l’humour, la diversité musicale, le jeu théâtral…et surtout l’énergie (même en cette soirée caniculaire de juillet).

Pas de partition tenue par des mains crispées et des regards se baladant sans arrêt de celle-ci aux gestes du chef de chant. Avec Le Choeur Voyageur, tout est appris par cœur, ce qui donne pour résultat une expression des visages et des corps, passionnante. Toutes et tous chantent avec conviction et passion. On écoute et on regarde.

Cette alchimie, nous la devons surtout à Alexis Duffaure, le créateur et le chef de chant de ce choeur. Sa direction est rodée et efficace. Sa présence est théâtrale. Il ne gesticule pas comme font la plupart des chefs. Il n’est pas uniquement « leur Chef », il est également son « propre Chef ». Ses gestes dosés envoient aux chanteurs toutes les consignes musicales essentielles, avec grâce. Du grand art. De plus la présentation de chaque morceau est faite avec simplicité, élégance et humour.

Des soirées comme celle de ce soir nous manquent déjà. à quand les prochaines ? Un tour du monde musical dans le passé et dans l’aujourd’hui, sans bouger de sa chaise, n’appelle t-on pas ça aussi,  vacances ?

Source : JCMBDXjcmbdx.unblog.fr


Notre chœur

Le Chœur Voyageur est un groupe de jeunes bordelais chantant sous la direction d’Alexis Duffaure depuis 2004.

Découvrir Le chœur →

Recrutement

Le recrutement pour l’année 2017-2018 est désormais terminé !

Vous pourrez bientôt découvrir nos nouvelles recrues…